Journaux du Maroc
 
  A la une
Malgré l'exécution de James Foley - Les Etats-Unis déterminés à agir contre l'EI
Publié le : 22/08/2014
(aufait avec agences) - Dans des termes rarement employés pour désigner le groupe djihadiste sévissant en Syrie et en Irak, l e ministre américain de la Défense a mis en garde que l'Etat islamique (EI) incarne une menace au long terme ?

A travers les déclarations du président Barack Obama mercredi et celle du ministre américain de la Défense Chuck Hagel le lendemain, les Etats-Unis ont affirmé leur détermination à agir contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI) dénoncés comme un danger extrême.

Ils promettent de poursuivre leurs frappes en Irak malgré la menace de ces extrémistes d'exécuter un second otage américain après le journaliste James Foley.

Selon Chuck Hagel, l'EI ?allie idéologie et sophistication de son savoir-faire militaire, tactique et stratégique?, tout en étant ?extrêmement bien financé?.

?L'engagement américain en Irak n'est pas terminé au regard de ce que représente l'?tat islamique, dont la menace pourrait être supérieure à celle d'al-Qaida. Nous devons donc nous attendre à tout et nous tenir prêts?.

Chuck Hagel.

Alors que les divisions internationales ont empêché d'aider à trouver une solution au conflit en Syrie, Washington et certains de ses alliés occidentaux ont livré des armes aux forces kurdes en Irak luttant contre l'EI, et préparent une stratégie à long terme pour tenter d'extirper ce groupe qualifié de ?cancer? par le président Barack Obama.

La diffusion mardi d'une vidéo dans laquelle l'EI montre l'un de ses combattants, vraisemblablement britannique, décapiter le journaliste américain James Foley, enlevé en 2012 en Syrie, a poussé la communauté internationale à tirer la sonnette d'alarme.

L'EI, qui a une stratégie médiatique très affutée sur les réseaux sociaux, est "plus sophistiqué et mieux financé que tout autre groupe que nous ayons connu. Il va au-delà de tout autre groupe terroriste", a déclaré Chuck Hagel, s'exprimant pour la première fois en termes aussi forts au sujet de ce groupe.

Les deux côtés de la frontière...

Mais pour le défaire, il faudra s'y attaquer des deux côtés de la frontière, c'est-à-dire ?aussi en Syrie? et ?cela sera possible lorsque nous aurons une coalition en mesure de vaincre l'EI?, a de son côté jugé le chef d'état-major interarmées, le général Martin Dempsey, présent à la conférence de presse.

Si l'EI parvenait à s'étendre dans toute la région, "le Moyen-Orient s'en retrouverait profondément changé et cela créerait un environnement sécuritaire qui nous menacerait de très nombreuses façons", a-t-il prévenu.

Face à ce nouveau défi, M. Obama a appelé "les gouvernements et les peuples du Moyen-Orient" à aider à lutter contre l'EI, alors que plusieurs pays musulmans, organisations, responsables ou institutions musulmanes ont multiplié la condamnation des pratiques de l'EI, qui n'ont rien à avoir avec l'islam.

Les Etats-Unis ont maintenu la pression sur les jihadistes avec six nouvelles frappes jeudi contre leurs positions en Irak aux environs du barrage stratégique de Mossoul repris dimanche. Depuis le début de l'engagement américain le 8 août, 90 frappes ont été menées. Dans sa vidéo, l'EI menace d'exécuter un second otage américain, Steven Sotloff, également journaliste, si le pilonnage se poursuit.

Sur le terrain, les forces kurdes, appuyées par les forces armées irakiennes ont lancé ce vendredi un assaut pour reprendre la ville de Jalawla, au nord-est de Bagdad, conquise le 11 août par les jihadistes. Cette cité est parmi les plus disputées le long de la ligne de front d'un millier de km défendue par les kurdes.

De l'autre côté de la frontière, en Syrie, l'EI a perdu 70 hommes ces dernières 48 heures dans les combats qui l'oppose aux forces du régime qui tentent de défendre l'aéroport militaire de Tabqa, leur dernier bastion dans la province septentrionale de Raqa.

Enfin, le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés poursuivait son opération logistique massive pour assurer l'approvisionnement de secours dans le nord de l'Irak à un demi-million de personnes ayant fui l'EI.

  Plus d'articles
Situation chaotique en Libye - Les pays frontaliers en réunion

(aufait avec agences) - Face au chaos qui perdure en Libye et qui menace la stabilité de ses nombreux pays frontaliers, une réunion des ministres des Affaires étrangères de ces pays se tient ce lundi en Égypt e, pays dont le régime a les
Drone israélien intercepté en Iran - Téhéran compte accélerer l'armement des Palestiniens

(aufait avec agences) - E n représailles à l'envoi d'un drone israélien au-dessus de l'Iran, la République islamique  a annoncé lundi son intention d'"accélérer l'armement" des Palestiniens . L'Iran a annoncé lundi son intention
Maison de l'Art contemporain à Asilah - MAC A EXPO 2014 se poursuit jusqu?au 20 septembre

L’exposition MAC A EXPO 2014 du Symposium international Art contemporain d’Asilah se poursuit jusqu’au 20 septembre 2014, indique un communiqué de la Maison de l'art contemporain d'Asilah. (aufait) -
Agenda culturel du mardi 26 août 2014

(aufait) - Retrouvez chaque jour, sélectionnées par notre rédaction, les activités culturelles qui font bouger nos villes CASABLANCA * Expo photo ' Pelotta Dyalna ' présente les travaux photographiques de jeunes de la Médina
Malgré l'exécution de James Foley - Les Etats-Unis déterminés à agir contre l'EI

(aufait avec agences) - Dans des termes rarement employés pour désigner le groupe djihadiste sévissant en Syrie et en Irak, le ministre américain de la Défense a mis en garde que l'Etat islamique (EI) incarne une menace au long terme ?qui va
Encore des frappes aériennes sur Gaza - Israël déterminé à décapiter la branche armée du Hamas

(aufait avec agences) - Israël qui continue ses frappes aériennes sur la Bande de Gaza ce vendredi, a infligé hier un coup sévère au Hamas en tuant trois commandants de sa branche armée et ce, après avoir tenté d'éliminer son chef, Mohammad
Conflit en Syrie - Plus de 191.000 morts selon l'ONU qui dénonce la paralysie internationale

(aufait avec agences) - Selon un nouveau décompte de l'Organisation des Nations Unies (ONU) rendu public vendredi à Genève, plus de 191.000 personnes ont été tuées depuis le début du conflit en Syrie a déploré l'ONU, fustigeant la "paralysie
Accueil  |  Bmaroc  |  Maroc Presse  |  France Presse  |  Arabe Presse  |  Autres Presses

Copyright © 2008 BMaroc. Tous droits réservés.
Powered by bnet Technologies